Septembre artistique

Peinture

Le vernissage de mon expo Des chevaux et des anges s’est superbement bien passé. J’ai eu de la belle visite, dont des acteurs importants de la vie culturelle et artistique de Saint-Augustin-de-Desmaures et Québec, des amateurs d’art et de fantastique, des amis, des anciens collègues, et encore des amis.  J’ai dédicacé mes livres et fait des heureux. Cela semble un peu prétentieux de dire ça mais, mes livres étant avant tout des livres de divertissement, oui, je n’hésite pas à dire que j’ai fait des heureux. Comme l’expo se poursuit jusqu’au 31 octobre dans une galerie où le café est bon et l’ambiance conviviale, j’espère contribuer encore quelque temps au bonheur de la clientèle de  l’Accroche Pied .

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, mes livres sont depuis cette semaine en vente à la librairie de l’Imaginaire, place Laurier à Québec. Décidément j’ai bien fait de déménager à Saint-Augustin ! On y rencontre des gens formidables et il fait vraiment bon  y vivre. J’ai découvert des endroits incroyables dans la région tels que le marais Léon-Provancher qui va devenir le décor naturel de certaines de mes toiles à venir. Les bords du Saint-Laurent sont extraordinaires, avec des amas de roches et des marées qui annoncent déjà le bas du fleuve, des cieux de toute beauté  entre soleil et nuages, avec des clochers argentés au loin. On y fait de belles rencontres, cerfs de Virginie, hérons, oiseaux de toutes sortes. Les chiens étaient fous de joie et moi aussi.

J’ai hâte d’y retourner pour surveiller la couleur des arbres. Certains laissent déjà apparaître des traces rouge vif. Je ne suis pas pressée d’entrer dans l’hiver, mais l’automne s’annonce superbe.

Des chevaux et des anges

Peinture

affiche des chevaux et des anges_publication web.png

J’expose pendant les mois de septembre et octobre au café-galerie L’Accroche-pied
334 Route 138 à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Une fois n’est pas coutume, je présenterai mes deux activités en même temps, peinture et écriture, et une soirée dédicace sera organisée à l’occasion du vernissage jeudi 6 septembre 2018, de 17h à 19h.

Merci de confirmer votre présence au vernissage par courriel.

Au plaisir de vous y rencontrer !

 

Infolettre de juillet

Peinture

10

Décidément, il s’en passe des choses à Saint-Augustin ! Des joutes médiévales avec de vrais chevaliers, des expos, des fêtes, et toutes sortes d’événements.

Depuis peu, j’ai l’honneur d’occuper la fonction de présidente de l’Association culturelle de Saint-Augustin ou ACSAD , une association créée par et pour les artistes, qu’ils soient professionnels, amateurs ou tout simplement amoureux des arts visuels, peinture, sculpture, photo, vidéo, multimédia ou même théâtre et poésie.

Au programme : des conférences, des café-rencontres, des expos, des ateliers, et tout plein de nouveaux projets encore à l’étude. Précisons que les conférences sont ouvertes à tous. Seul critère : aimer l’art sous toutes ses formes, figuratif, abstrait, symbolique, visionnaire, numérique. Aucune barrière, aucun clivage. De la passion et de l’émotion avant tout !

Autant dire que ça va chauffer cet été, au sens propre avec la canicule, et figuré.

Je suis en pleine préparation des événements de la rentrée, à savoir :

Et c’est pas fini !

 

Les Ailes de l’oubli sont sur Lulu

Peinture

Les Ailes de l’oubli sont aux Presses Lulu

Les deux premiers volumes de la saga des Ailes de l’oubli, GARANCE et  AZELINE , sont également disponibles sur Amazon et vous pouvez même les commander  en librairie ou à la bibliothèque municipale grâce aux informations indiquées en bas de page.

Cette belle aventure a commencé il y a quelques années, lorsque j’ai décidé de plonger dans l’écriture. J’ai toujours aimé écrire. J’ai donc commencé tranquillement un beau jour de l’hiver 2014 et, pas à pas, ligne  après ligne, j’ai donné naissance aux deux premiers volumes d’une saga fantastique qui devrait me tenir occupée pour les 20 prochaines années !

Les Ailes de l’oubli brossent un univers à cheval entre deux mondes, Shambala, une planète lointaine et proche à la fois car reliée à la terre ; et le nôtre.  Il y a des anges, des humains et des maudits, avec en toile de fond le déclin du monde occidental de la fin du XXème siècle et du début du XXIème.

Garance, une jeune femme aux origines angéliques, a pour mission rien de moins que sauver le monde ! Oui, je sais, c’est déjà vu, ce n’est pas nouveau, je n’ai rien inventé. Mais c’est plus que cela : c’est aussi une saga ésotérique mâtinée d’humour, qui donne à penser sans se prendre au sérieux, le tout sur un rythme enlevé quasiment cinématographique.

Je vous souhaite une bonne lecture !

Acheter GARANCE
Support independent publishing: Buy this book on Lulu.
Titre : Les Ailes de l’oubli, Garance
Auteur : Isabelle Frot
Éditeur : Lulu
ISBN : 9781387765034

Acheter AZELINE
Support independent publishing: Buy this book on Lulu.
Titre : Les Ailes de l’oubli, Azeline
Auteur : Isabelle Frot
Éditeur : Lulu
ISBN : 9781387765058

Il reste encore 6 places !

Peinture

milieu 4

Vin & toiles samedi 23 juin 2018 de 17h à 19h

Vous avez envie de passer un bon moment entre amis ou en couple, autour d’une bonne bouteille de vin mais pas seulement ? Vin & toiles est fait pour vous !

début 2

À votre arrivée, vous êtes accueillis dans la cuisine (ou au jardin s’il fait beau) avec un apéritif et des bouchées qui vous mettent en appétit dès le début. Tout en faisant connaissance avec les autres participants de l’atelier de peinture, vous décidez ensemble du thème de la soirée. Ce peut-être un paysage, une nature morte, votre animal favori, peu importe. Vous pouvez aussi tout simplement choisir de vous laisser guider par vos émotions et de vous lancer directement dans l’abstrait.
Tout est possible !

milieu 3

Une fois que votre choix est fait, vous descendez à l’atelier  pour une expérience artistique inoubliable. Une toile de format 11 x 14 po vous y attend. Inspiré par le thème de la soirée et la musique qui l’accompagne, vous commencez à préparer vos couleurs et vous vous lancez dans la joie de la création. Je suis là pour vous guider et vous accompagner, vous montrer quelques trucs à l’acrylique. Mais il ne s’agit pas d’un cours : vous êtes libre d’expérimenter, de jouer avec les couleurs et la matière, et de vous laisser aller. Vous verrez : ça fait un bien fou !

À la fin, nous débouchons une autre bouteille, et terminons la soirée sur une note artistique et oenologique.

C’est quand ?

Samedi 23 juin (veille de la Saint-Jean) de 17h à 19h

C’est où ?

102 rue du Collège, Saint-Augustin-de-Desmaures, QC  G3A 2H1
Maison jaune derrière l’église
Stationnement dans l’allée sur le côté gauche (s’il n’y a plus de place, à l’église)

Combien ça coûte ?

50 $ la séance de 2 heures, pour 2 consommations et 90 minutes d’atelier

Comment je m’inscris ?

Trois possibilités au choix

  1. Par téléphone : 418-333-0267
  2. Par courriel : isabellefrot.art@gmail.com
  3. Sur la billetterie en ligne

Billetterie

Faites de l’art, faites vous plaisir !

Il reste encore 6 places pour ce samedi, alors n’hésitez plus, offrez-vous ce cadeau ! Vous pouvez venir seul, en couple ou avec des amis.

Infos sur demande

Comme une odeur de symposium

Peinture

Capture d’écran 2018-06-14 à 13.43.03.png

L’été arrive à grands pas et, avec le soleil, fleurissent les symposiums. Rien qu’au Québec il y en a environ 250 chaque année. Autant dire que je sélectionne avec soin ceux où je choisis d’exposer. Cette année j’ai participé à la Convention de Lévis en avril et je participe à Plaines Couleurs en août, ainsi qu’au Grand Salon des Arts de Sherbrooke en novembre. Plus quelques expos en groupe et en solo. J’aurais aimé faire celui de Baie Saint-Paul en septembre, mais il a malheureusement été annulé. De toute façon on ne peut pas être partout.

Ce week-end, je serai donc sur la Promenade Samuel de Champlain à Québec. La météo s’annonce bonne et je prévois de réaliser deux toiles sur le Saint-Laurent, une par jour. Je vais aller faire quelques repérages demain matin pour choisir le bon angle de vue et peut-être même déjà réaliser quelques croquis. J’ai choisi deux panneaux de bois, que j’ai enduits de gesso et d’une sous-couche d’acrylique mauve. La base bleue ira aussi bien avec le ciel que l’eau ou les berges du fleuve. Rien n’est encore décidé. Peut-être un paysage mi abstrait-mi figuratif ? Je verrai. La nature est bonne conseillère et j’écouterai le murmure du ressac, qui me guidera. Avec un peu de chance, il y aura peut-être une mouette pour me parler.

IMG_0724

La mouette, acrylique sur bois 30 x 30 po, 2018

Tout ça pour vous dire que si vous cherchez une belle activité de fin de semaine à faire, La Promenade Samuel de Champlain pourrait être une bonne idée. Vous pourrez y faire une belle balade à pied ou en vélo, et même rencontrer quelques artistes à l’oeuvre. Bien sûr, il y fait moins frais que dans les centres d’achat. Sérieusement, qui a envie de s’enfermer aux Galeries de la capitale par un beau week-end ensoleillé ? Vous constaterez que je ne mets pas de lien vers les galeries …

C’est quand ?

Samedi 16 juin de 10h à 17h et dimanche 17 juin de 10h à 16h

C’est où ?

Promenade de Champlain, entre le quai des cagneux et le boisé Téquénonday
Navette depuis le stationnement P3 de l’aquarium de Québec

 

Porte ouverte samedi 9 juin

Peinture

Porte ouverte 9 juin 2018.001.jpeg

Samedi prochain, jour de la Fête des voisins, venez donc faire un tour chez nous ! Vous verrez, Saint-Augustin recèle des charmes insoupçonnés : c’est un village historique avec une église (bon, rien d’étonnant), un four à pain (déjà plus intéressant), des maisons patrimoniales, un café-galerie très sympa, et beaucoup, mais alors, beaucoup d’artistes. Il y en a pour tous les goûts : de l’abstrait, du figuratif, du conceptuel, des installations, du multimédia et tutti quanti. Mais j’aurai l’occasion de vous en reparler au cours des prochains mois avec l’Association culturelle de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Pour l’heure, j’ai le plaisir de vous inviter à ma Porte ouverte : il y aura des peintures, des  peintures, et aussi des peintures. Et si le coeur vous en dit vous pourrez vous inscrire à mon prochain 5 à 7 Vin & toiles, pour une expérience artistique et oenologique inoubliable, ou alors à un Stage de création. Pourquoi pas ? Tout est possible, surtout quand on est passionné. Alors, à vos pinceaux !

fullsizeoutput_1d8c

Bleu comme les iris

Peinture

INFOLETTRE DE JUIN

D7BB7CD0-81D1-4788-BA1D-49EEA910F15F

Petit à petit l’aménagement de mon atelier prend forme. Les toiles sont accrochées, y compris dans la partie habitation. En haut, mes préférées : les chevaux. En bas, des paysages et des portraits plus représentatifs des cours que je donne. Il y a ma série sur l’océan, entre figuratif et abstrait. Je viens de terminer 4 toiles, un projet qui me tenait à cœur depuis plus de 2 mois.  L’inspiration était là, mais les aléas du quotidien me freinaient dans mon élan. Comme quoi, même pour un artiste à plein temps, il est parfois difficile de mener ses projets à bien. Eh oui, c’est comme tout : le volet administratif est incontournable car, même si c’est avant tout un plaisir, l’art est aussi un métier.

Tiens, je vais mettre cette belle phrase en rouge et en gras pour ceux qui en douteraient encore. Car si c’était aussi facile qu’on le prétend, il y aurait plus d’artistes lâchés dans la nature, non ?

L’art est un métier.

Ceci étant posé, j’en arrive à l’essentiel : les iris. J’ai eu la surprise cette semaine de découvrir des iris dans mon jardin, alors qu’il est à l’abandon. Moi qui aime tant les fleurs, je vais me donner un an pour apprivoiser mon jardin, découvrir ses trésors cachés et décider de ce que je vais en faire. Dans ma vie passée j’ai eu des tomates, des salades, des fraises, des lilas et même un jardin alpin, mon préféré. J’aime le côté indompté de la nature et la grâce des fleurs sauvages ne cesse de m’étonner. Pas les roses, non : ce n’est pas ma tasse de thé. Trop délicat sans doute… Par contre, j’aime le côté graphique des iris. Les lignes de force de ces fleurs leur donnent une expressivité incroyable. Van Gogh l’avait très bien compris d’ailleurs.

Irises-Vincent_van_Gogh.jpg

Iris, huile sur toile, Vincent Van Gogh, 71×93 cm, 1889

Le coup de pinceau est apparent et la matière est épaisse, taillée dans la masse. Les contours sont dessinés, les couleurs ne se mélangent pas. C’est sauvage et violent à la fois. Intense.

L’intensité des iris de Van Gogh me parle beaucoup plus que les toiles abstraites qui, malheureusement, dictent les tendances de la décoration contemporaine. Attention : je n’ai rien contre l’abstrait ! Mais j’ai tout contre les toiles plates et sans âme reproductibles à l’infini. Le philosophe Walter Benjamin nous mettait déjà en garde en 1935 contre la mécanisation de l’art qui, en remplaçant l’oeuvre originale par sa photographie, bascule dans le domaine de l’image. Or, la peinture n’est pas une image lisse et plate.

La peinture est un tout complexe rassemblant forme, couleur et matière. D’abord il y a le support, toile ou bois. Ensuite il y a la trace, le dessin. Puis la pâte picturale, tantôt onctueuse, épaisse, lisse ou rugueuse. Georges Didi-Huberman, un philosophe que j’aime beaucoup, parle de la peau de la peinture ; une peau qui respire et se transforme au fur et à mesure des superpositions de couches. Une peinture que l’on peut toucher, caresser comme la peau d’un animal, a une présence infiniment plus forte qu’une image plate et sans profondeur. La texture d’une toile est ce qui fait la différence entre une peinture plate et sans âme, et une oeuvre expressive. Certes il en faut pour tous les goûts et il est possible que ceux qui n’apprécient pas Van Gogh préférent une photo ou une illustration. Mais pour moi la touche est essentielle, et c’est ce qui fait la différence entre peinture et arts décoratifs.

Vous l’aurez compris, je vais vous embarquer dans une aventure picturale sans précédent : comme le saut à l’élastique, il va falloir se lancer ! Mais vous ne risquez absolument rien, à part un peu de peinture bleue sur les doigts.

IMG_0720

Nouvel atelier

Peinture

INFOLETTRE DE MAI

fullsizeoutput_1c15

Lancement officiel de mon nouvel atelier

En vraie globe-trotter, j’ai eu des ateliers un peu partout : Paris, Noisy-le-Grand, Montréal, Courcelles et maintenant Saint-Augustin-de-Desmaures. Mon atelier parisien était immense mais il avait les défauts de ses qualités : succès oblige, il avait perdu un peu de son âme ; c’était devenu une académie de beaux-arts impersonnelle avec jusqu’à 300 étudiants et 5 professeurs. Pour être un bon enseignant il faut pratiquer. Mais comment faire lorsque l’on passe son temps à enseigner ? En art comme dans d’autres domaines de la vie, il faut un équilibre. En tant qu’artiste et enseignante, je tiens à m’engager auprès de chaque élève à l’aider à atteindre son plein potentiel.

Mon atelier est petit, mais il est convivial. Je souhaite que mes élèves se sentent chez eux, dans un environnement stimulant, créatif et chaleureux. C’est pour cela qu’il y a des chevalets, des toiles et du matériel de peinture, mais aussi un poêle à bois, des fauteuils, de la musique et des livres d’art. Vous serez chez nous comme chez vous. 

Vous l’aurez compris, je viens tout juste de déménager et il va me falloir encore un peu de temps pour tout installer dans les règles de l’art. Mais l’essentiel est déjà là : les toiles sont accrochées, les chevalets sont montés, il ne manque plus que vous ! Je vous invite donc à venir tous en rendre compte par vous même lors du lancement officiel de ISABELLE FROT ART.

Porte ouverte samedi 9 juin 2018, 10h-16h
102 rue du Collège
Saint-Augustin-de-Desmaures

Au programme 

  • Présentation des cours
  • Calendrier été-automne des stages et des soirées Vins & toiles
  • Cocktail de bienvenue (sans alcool)

Ouvert à tous : venez en famille ou avec vos amis !

Vie de château, vue d’artistes

Du 11 au 16 mai j’expose une toile réalisée spécialement pour le Château Frontenac. Venez me voir au vernissage (contactez-moi en privé pour les détails) ou bien lors de ma permanence sur place samedi 12 mai en soirée, à partir de 16h45.

Expo Frontenac.png

Vert comme l’océan

Peinture

INFOLETTRE D’AVRIL

ADEF452B-7A00-4621-ABC4-FAB94D8EEE7E.jpeg

Ce mois-ci je me suis offert mes premières vraies vacances depuis plusieurs années.  Il ne s’agissait que d’une escapade de cinq jours pour couper de la blancheur quotidienne du Québec. Mais quelle escapade ! Je suis allée voir mon fils aîné en Floride et là, je me suis retrouvée dans une autre dimension. D’abord il y des chevaux partout. Des chevaux américains, mexicains, canadiens, français… De vrais beaux chevaux de compétition, rien à voir avec mon bon gros Padawan (le cheval à l’oeil bleu).

Ensuite, il y  avait des cocotiers, des palmiers, des eucalyptus et des alligators.

Et aussi des poissons rouges, des pélicans, des églises et surtout…

L’OCÉAN !

Rien de bien original, me direz-vous. Mais quand vous n’avez pas vu la mer depuis près de 15 ans, rien ne peut vous préparer au choc des retrouvailles. L’océan, ce n’est pas juste de l’eau salée colorée en bleu. Même les vidéos ne peuvent remplacer l’émotion ressentie face à l’avalanche de sons, d’odeurs et de couleurs qui nous tombent dessus. Rien ne peut expliquer la sensation d’immensité qui vous étreint lorsque vous vous retrouvez sur une plage qui s’étend à perte de vue sur des kilomètres et des kilomètres. Et le vent… Peut-on peindre le vent ?

Je n’avais que quelques jours devant moi et peu de bagages. Alors je me suis assise sur la plage et j’ai écouté le vent. J’ai pris des photos et filmé quelques vidéos, aussi. Mais rien ne remplace l’expérience  vécue. Et ces moments qui n’appartiennent qu’à moi-même, je vais essayer de les traduire sur la toile. Je me servirai de mes photos comme d’un bloc notes imparfait. Mais j’utiliserai davantage la mémoire de tout ce qui est enfermé dans mon cœur et dans mon esprit. Quand je ferme les yeux tout y est : l’iode, la houle et l’écume.

Au fond c’est cela, la peinture : exprimer les perceptions et le ressenti intérieur d’un moment d’émotion suspendu dans le temps. Le talent n’a rien à voir avec ça. On peut avoir un bon coup de crayon et être vide intérieurement. Mais si on a la passion et l’envie, tout est possible.

Ma prochaine série de toiles va traiter de l’océan. Bien sûr, avant, j’ai d’autres toiles à finir et je ne peux pas m’y mettre tout de suite. Mais en mai, je ferai ce qu’il me plait : la mer.

Et vous, qu’avez-vous envie de peindre ?