Ne dites pas que je suis une artiste, ma mère croit que je suis secrétaire dans un cabinet comptable

Aimez-vous le dessin ? Moi, quand j’étais petite, j’adorais dessiner.  Mais pas n’importe quoi : j’avais un faible pour les princesses, les fées, les poneys (déjà) et les dauphins. Je pouvais passer des heures à dessiner Oum. On faisait des concours avec les copines, et on votait pour le plus beau des dauphins blancs.

michel_legrand-oum_le_dauphin_blanc_s

À l’adolescence, je ne pouvais plus trop organiser de concours de dessin avec les copines. Elles préféraient parler de garçons, de fringues ou de maquillage. Alors j’étais un peu à part. Mais je prenais des cours de dessin et je croquais les profs pendant les cours. Surtout la prof de maths. Du coup, je distribuais mes dessins aux amis et ma popularité grimpait en flèche. Mais pas mes notes en maths … Là, c’était plutôt la cata.

non_empty_blackboard_smaller

À la fin de mes études secondaires, je n’ai pas hésité une seconde : ce serait les Beaux-arts ou rien. C’est là que, soudain, tout est devenu compliqué. Lorsque j’ai annoncé ma décision, j’ai vu l’incompréhension dans le regard de mes proches. Pour ma famille, c’était un coup de folie, une lubie passagère. Ma meilleure amie m’a même dit :

Quoi, tu abandonnes tes études ?

Inutile de dire que ce n’est plus ma meilleure amie depuis longtemps. Mais pour la famille, c’est plus compliqué. Quand on a une famille, c’est pour la vie. Et pour la plupart des gens (surtout la famille) la peinture, ce n’est pas un métier. Alors j’ai négocié : j’ai fait des études d’arts, mais j’ai aussi fait des études en administration. Comme ça, tout le monde serait content. Ma mère a travaillé dur toute sa vie pour gagner une retraite bien méritée. Elle ne comprendrait pas si je lui disais que je suis une artiste professionnelle. Alors quand elle me demande des nouvelles du travail, je lui dis que tout va bien. Elle croit que je suis secrétaire dans un cabinet comptable.

La peinture, ce n’est pas un métier !

Tamara de Lempicka était une jeune polonaise émigrée à Paris dans les années 1920 après la révolution russe. Fille de bonne famille, elle n’avait pas de métier et a du, pour la première fois de sa vie, travailler. Elle aurait pu devenir couturière ou fleuriste, comme tant d’autres jeunes femmes de son époque. Mais tout ce qu’elle savait faire, c’était dessiner. Alors elle a appris la peinture pour gagner sa vie. Elle s’est inscrite à La Grande chaumière pour devenir une artiste riche et célèbre. Elle a réussi. C’est l’artiste la plus connue des années folles et le symbole de la femme moderne.

self-portrait-in-a-green-bugatti-tamara-de-lempicka

Tamara de Lempicka

La peinture n’est pas un métier ? C’est une idée reçue. Les peintres de la Renaissance travaillaient comme des esclaves pendant des années à préparer les couleurs de leur Maître avant d’avoir enfin l’autorisation de toucher à un pinceau. À l’époque, la peinture, c’était un métier comme un autre. Ni plus, ni moins. Mais aujourd’hui, ce n’est qu’un passe-temps inutile. En plus ça ne sert à rien de prendre des cours parce que la peinture, ça ne s’apprend pas. Il faut être doué à la naissance ? Encore une idée reçue.

Qu’est-ce que j’aimerais avoir ton talent  !

J’entends régulièrement cette petite phrase, mâtinée d’une pointe d’envie. Il n’y a rien de plus faux. J’ai vu beaucoup de gens doués à la naissance ne rien faire de leurs dix doigts, et d’autres sans talent devenir des artistes accomplis. Le talent n’a rien à voir avec ça. Par contre, il faut de la volonté et du courage. De la volonté pour s’entraîner, comme dans le sport. Et du courage pour venir à bout des petites phrases telles que :

  • Tes portraits sont pas mal, mais ils ont un regard pervers
  • J’aime bien ton dessin mais je vais le déchirer en deux car je préfère l’autre moitié
  • Tes chevaux ont un regard noir, ils font peur
  • Je préférais ce que tu faisais avant
  • Je n’aime pas du tout ce que tu faisais avant
  • J’aime bien ta période bleue mais pas du tout ta période jaune (ou le contraire)

Toutes ces petites phrases sont vraies, je n’ai rien inventé.

Bref, vous l’aurez compris, les gens disent tout et n’importe quoi. La seule personne qui peut décider de ce que vous voulez faire dans la vie, c’est vous et personne d’autre.

La peinture, c’est comme le hockey

Il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer. Même Sidney Crosby a fait des camps d’entraînement.  Sans entraînement, il n’aurait jamais remporté trois Coupes Stanley. Ni même une seule. La peinture, c’est pareil. Sauf qu’on se fait pas mal quand on fait tomber son pinceau. Tout ce qui risque de vous arriver, c’est de vous salir les mains.

pictures-842328_1280-1191x670

Et peut-être aussi votre réputation. Votre famille et vos amis risquent de vous prendre pour un fou. Mais imaginez … Vous vous levez un matin, le soleil brille, il fait beau et, au lieu de prendre votre voiture pour aller travailler, vous vous dirigez vers votre atelier * et, une tasse de café fumant à la main, vous vous installez face à votre chevalet tout en laissant les idées venir à vous. Alors, vous prenez une brosse de peintre et, délicatement, vous posez quelques touches de couleur en effleurant la toile avec les poils du pinceau. La sensation est indescriptible. Vous vous sentez alors inondé d’une énergie de création pure, et vous vous laissez emporter par votre instinct d’artiste.
* Ça peut être votre cuisine aussi

monet_0020_nympheas

Claude Monet

Claude Monet, qui a peint les Nympheas au-dessus, adorait le jardinage. Il a créé un jardin magnifique à partir de rien pour vivre dans un tableau grandeur nature. Je ne sais pas s’il était doué ou pas dans sa jeunesse, mais il aimait les fleurs. Pendant des années il a planté, semé, jardiné. Il a même fait creuser un bassin pour cultiver des nénuphars. Et il a réalisé son rêve en créant son petit paradis sur terre, qui n’est pas tombé du ciel.

Êtes-vous prêt à relever le défi ?

Je ne vais pas vous apprendre à peindre comme Monet. C’est vous qui déciderez vous-même comment vous voulez peindre. Mais je peux vous donner des trucs. Des astuces que j’aurais bien aimé connaître quand j’ai débuté. Qui sait, peut-être allez-vous vous découvrir une nouvelle passion pour le hockey …

Capture d_écran 2017-11-12 à 10.04.40

Tony Harris ©

Voulez-vous en savoir plus sur la peinture ?

Si la réponse est oui, alors abonnez-vous ici à mon INFOLETTRE pour recevoir chaque mois mes trucs et mes astuces de peintre, ainsi qu’un bulletin d’informations sur l’art. C’est gratuit et ça peut rapporter gros !

2 réflexions sur “Ne dites pas que je suis une artiste, ma mère croit que je suis secrétaire dans un cabinet comptable

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.